A connaître par cœur 

Il est un poisson qu’on se doit d’honorer,   Qu’il  soit fumé, mariné ou grillé.

 Ainsi nous le dit le Grand Maître Harenguier,   De tous les harengs qu’il nous faut apprécier,  Il n’y en a qu’un c’est le hareng côtier. Allons Confrères c’est bien lui le meilleur, Savourons-le dit notre Gustateur.

 Allons Confrères chaloupons tous en chœur, Du hareng côtier nous sommes les louangeurs. Hisse et hisse et hisse et ho, Gloire à tous nos matelots.

Le hareng se pêche depuis l’Antiquité Fut monnaie d’échange il y a huit cent années Des « trêves pécheresses » mêm’furent instituées,  Français et Anglais ne pouvant s’guerroyer,  C’est l’Amirauté qui donnait son « congé ». Allons Confrères ce n’est qu’un paragraphe, L’histoire est longue nous dit l’historiographe.

Allons Confrères chaloupons tous en chœur, Du hareng côtier nous sommes les louangeurs. Hisse et hisse et hisse et ho,  Gloire à tous nos matelots.

Avec les « quénieux » nos mat’lots harenguiers,  D’la bassure de Baas et jusqu’au vergoyer,  En priant l’bon dieu, la mer ils labourraient A la force des bras ils tiraient les filets, L’chalut à ras-bord ils devaient ramener. Allons Confrères c’étaient d’sacrés marins, Honorons-les nous dit notr’écrivain.                                              

Allons Confrères chaloupons tous en chœur, Du hareng côtier nous sommes les louangeurs. Hisse et hisse et hisse et ho, Gloire à tous nos matelots

Rendons grand hommage à tous ceux qui oeuvraient, Pour que les tessures soient toutes argentées, Aux cordiers, vanniers, charpentiers, tonneliers, Et n’oublions pas tous nos « chasse-marée »,  Pour que tout l’pays d’nos hareng soit gavé. Allons Confrères nos ancêtres en vivaient,  Disent l’Archiviste et notr’Epistolier.                               

Allons Confrères chaloupons tous en chœur, Du hareng côtier nous sommes les louangeurs. Hisse et hisse et hisse et ho, Gloire à tous nos matelots

Pour fêter l’poisson qu’on se doit d’honorer, L’grand Chancelier s’empresse de régenter, Le Grand Argentier S’emploie à monnayer. L’Grand Ambassadeur doit nous représenter, L’Officier d’Maintenance voir si tout est bien prêt. Allons Confrères viv’le hareng côtier, Buvons un coup dit notre sommelier.                             

Allons Confrères chaloupons tous en chœur, Du hareng côtier nous sommes les louangeurs. Hisse et hisse et hisse et ho, Gloire à tous nos matelots

 Et si ma chanson vous est trop longue à souhait, Moi l’ Epicurien j’glorifie le passé, Les us et coutumes autour des harenguiers, Et toute l’histoire de notr’hareng côtier, Ne peuvent se chanter en un ou deux couplets. Allons Confrères les oublis faut chasser, Ressuscitons les couleurs du passé.                                           

Allons Confrères chaloupons tous en chœur, Du hareng côtier nous sommes les louangeurs. Hisse et hisse et hisse et ho, Gloire à tous nos matelots

Allons Confrères chantons avec ferveur,  Viv’ la Confrérie et prions le seigneur. 

Allons Confrères chaloupons tous en chœur, Du hareng côtier nous sommes les louangeurs. Hisse et hisse et hisse et ho, Gloire à tous nos matelots

Paroles et musiques
Robert Magnier
Arrangements
Patrick Thuillier

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.